dimanche 7 février 2010

A bloc

Oui je sais, ça fait longtemps que je n’ai rien écrit, mais que voulez-vous, les éléments se déchaînent contre ma volonté de bloguer. On peut citer pêle-mêle la coupure d’internet pendant 4 jours ou encore mon cassage de doigts (de la main droite, histoire que ce soit vraiment chiant), qui m’oblige depuis 2 semaines à avoir index et majeur de la main droite en position « pape qui bénit la foule en délire sur la place St Pierre »...
Et depuis le moment où j'ai écrit cet article, à l'instant où j'ai cliqué sur "Publier le message" vendredi 5 à l'heure du déjeuner, le wifi du resto est décédé...

Mais bon, étant donné ce qui se passe cette semaine, je suis obligée de passer outre la douleur qui s’est emparée de mon index le 22 janvier pour raconter mes folles aventures. Et puis étant donné le rythme de publication effréné de ces derniers mois, ça permettra de lever des doutes concernant mon éventuel décès. Car cette semaine, je suis zétée au bloc. Opératoire le bloc hein, pas notes, ni de marbre, OPERATOIRE.

Alors le bloc, c’est l’occasion de se rendre compte live de l’influence de l’augmentation exponentielle du nombre de séries médicales ces dernières années sur le téléspectateur moyen (aka je, Ashley).

Tout d’abord, dans les séries, on dit toujours « on le descend au bloc ». Je me vois dans l’obligation de vous annoncer que c’est une LEGENDE, jusque là je suis toujours montée au bloc. Une fois montée au bloc, il faut aller au vestiaire (des femmes dans mon cas personnel). Un des plus grands traumatismes de ma vie étant les cours de sport, la première fois que je suis rentrée là-dedans j’étais pas loin de la crise d’angoisse, j’ai cru que dès que je sortirais de là, on allait m’obliger à aller faire 3 tours de stade. En ma qualité de grosse nulle en sports, je finissais toujours en dernier, et au bout de 15 ans de cours de sport, je commençais à mal le vivre… Mais tout ça, c’était AVANT que je découvre le bonheur du vestiaire du bloc : le choix de la taille du pyjama. La première fois, j’ai ouvert le tiroir M en me disant « faisez que mon popotin arrière rentre dedans ». 3 minutes plus tard, j’avais le pantalon en papier sur le popotin arrière (sur lequel il y avait encore mon collant, pas folle moi, ça caille au bloc, faudrait pas attraper un rhume des mollets quand même) et je disais « faisez que j’arrive à serrer suffisamment les cordons pour pas me retrouver le patalon en bas des chevilles en pleine opération ». Le bloc, c’est encore plus pire que H&M, ça taille SUPER GRAND. ET je peux vous dire qu’arriver le matin la tête dans le popotin arrière, ouvrir le tiroir taille S et rentrer dedans sans rentrer le ventre, sans être en apnée et surtout sans péter les coutures, ça illumine votre journée.

Ces tenues de bloc ont énormément d’avantages, en dehors de leur taille. Par exemple, elles sont aussi confortables qu’un pyjama, et pour quelqu’un comme moi qui aimerait passer sa vie en pyj, c’est le bonheur. Mais il y a un défaut principal : le pyjama est archi transparent. La première fois, j’avais gardé mon collant, j’ai donc pu conserver mon intimité mulotale. En revanche, j’avais l’impression de me balader en soutif, ce qui n’est guère relaxant quand on n’est ni seule, ni chez soi. Du coup la deuxième fois, j’avais prévu un marcel à caler sous ma blouse, mais je suis venue en jean. Sans collant donc. Avec une mulotte de ma collection spéciale dont moi seule ai le secret (oui oui, une avec des gros dessins débiles multicolores, exactement). La transparence du pantalon est telle que même si j’avais eu la mulotte sur le pantalon, superman-style, ma mulotte n’aurait pas été beaucoup plus visible qu’en dessous. Toute la matinée je me suis sentie très très élégance et prestance. Un vrai bonheur. Bon le médecin avait un caleçon à manches ¾, qui lui arrivait aux genoux, du coup ça m’a un peu détendue.

Bref, c’est pas au bloc que j’ai pu faire ma moda, ah ça non.

Après toutes ces considérations vestimentaires, passons à des propos plus opératoires si vous le voulez bien, parce que je suis pas viendue au bloc pour refaire la déco, je suis viendue pour gratiner des gens.

Les gens arrivent au bloc, et là y a un monsieur qui mange un chewing gum très bruyamment, plus connu sous le nom d’anesthésiste, qui pique et qui branche les patients. A ceux qui croient qu’une fois endormis, on n’entend plus les patients, je dis NON (et j’explique plus tard).

Quand les patients sont endormis, on passe à l’action, dans nos pyjamas transparents. Et c’est à partir de ce moment que je ne réponds plus de rien. Le bloc, c’est rigolo, on se croirait dans Urgences, sauf que figurez-vous qu’en vrai les docteurs sont vachement moins beaux. Y a des trucs qui bipent de partout, comme ça au cas où l’anesthésiste tape une micro-sieste, il sera quand même réveillé par une tentative de décès du patient. Le problème, c’est que quand le bip s’affole, moi aussi je m’affole, et je suis soudainement prise d’une envie irrépressible de crier « allez me chercher un chariot de réa, on lui NFS chimie iono et un scan crâne, et où est le Dr Green ? ». Sauf que non, l’anesthésiste refait nonchalamment une piqure au patient, et le bip reprend son cours.

La dernière fois, le médecin a dit « ON L’INTUBE ! ». J’ai à peine eu le temps de dire « ne vous en faites pas Docteur, j’ai vu faire ça des dizaines de foi le dimanche soir sur la 2, je vais très bien m’en sortir. Passez-moi une clé de 12, un bistouri et ouvrez-moi Google Images sur la page « intubation » et c’est parti ». Avant même que j’aie pu prononcer un seul mot, le patient avait déjà le tube dans la gorge, 3 tours de scotch autour de la tête pour tenir le tube, et le tout était relié à la machine à bips.

Un des seuls trucs qui est vraiment comme à la télé, c’est le fameux « A 3 on y va » et hop on chope le drap et on déplace le patient. Bon moi j’ai le doigt cassé et la main droite hors d’état de nuire, donc à 3 je me contente de dire « «Oh hisse la saucisse » et de soutenir moralement les porteurs.

Mais revenons si vous le voulez bien au fait que les patients ne sont pas silencieux du tout lorsqu’ils sont dodosthésiés. Bon déjà y a ceux qui ronflent (à peu près tous, sauf les intubés évidemment), mais surtout, y a ceux qui pètent. Et y a moi, avec mon bol habituel, à qui on dit de se mettre là, oui là voilà, juste à côté des fesses du patient. Ah ça je dois dire que c’était un aspect de métier que je n’avais pas envisagé : me faire péter dessus toute une journée pour la science. Ah bravo…

C’est sur cet instant de grande poésie que nous nous quittons, car je dois retourner au bloc. Du coup plaignez-moi les gens, plaignez-moi, car je sens que le dieu Eole m’en veut personnellement.

29 commentaires:

Fyfe a dit…

Huhuhu....
Ma foi tant qu'ils ne relâchent pas suffisamment les sphincters pour... bref... laisser passer un peu plus que du vent....
Ahum.
Bon et ça fait longtemps qu'on s'est pas vues hein, moi j'ai raté l'épisode du doigt cassé ! Qu'est ce qui s'est passé ?
Et le super double événement du mois de janvier, comment c'était ?

saperli a dit…

ah ben oui, je pensais que tu avais irrémédiablement disparue ! Je vois que la taille des souris que tu gratinais précédemment, avait au moins un avantage, celui de faire des pets minuscules...

laluciole a dit…

merci de me faire rire de bon matin ; car rire de bon matin...ça fait du bien !
je me demande quand même pourquoi que quand le bip il s'est affolé lors de mon accouchement , ce counard d'anesthésiste ne m'a pas "refait nonchalamment une piqure " de péri...pas juste.

Docteur B a dit…

Ah! Content de te relire.

je compatis quant a l'absence totale d'esthétique des vêtement d'hôpital. Figure toi que la dernière fois que je suis allé au bloc (enfin bloc stérile pour rongeur fragiles), il n'y avait pas de pyjama a ma taille, puisque la profession de gratineuse de muridés est globalement hyper féminisée. J'ai donc fait mon modo (masculin de ma moda) avec pantacourt, et casaque col V moquette apparente, le nombril a l'air façon lolita de 14 ans, pannicule adipeux en sus. Heureusement qu'il y avait une blouse jetable qui passait par la et qui a pu masquer le plus... gros

Phoebe a dit…

Chouette tu es reviendue !
C'est vrai ça, comment tu l'as cassé ton doigt ? En enfilant ta mulotte si jolie ? On veut savoir !

Sinon je vois que ton travail finalement te laisse assez libre côté vestimentaire, pas de soucis le matin sur "han, kesske je vais mettre" puisque tu te retrouves assez vite en pyge ...

Chrissie a dit…

Ouaaaah, ça valait le coup de l'attendre ce post !
Rapide tour de piste de mes passages à l'hostopital... je n'ai jamais été dodsthésiée en total... donc j'a toujours gardé le controle ... en ravanche faudra que je me retienne de rigouler face à l'anesthésiste si un jour je dois en revoir un ! huhuhu

Madame Patate a dit…

Ouéééééé
Ashley a bloguééééé !!

Je suis pétée (c'est le cas de le dire) de rire, mais j'aimerais quand même bien savoir comment t'as réussi à te péter (ha ha, comique de répétition) un doigt.

C'est un accident du travail de gratinage?

Cunegonda a dit…

OMG, vous êtes encore en vie très chère ?
Bon et je note que les héroines de séries télé (aka toi) regardent aussi d'autres séries télé. C'est un peu comme le petit garçon qui tient sa boite de céréales sur le paquet de céréales ça...

pinky a dit…

Enfin un post... heureusement que je n'ai pas dit "j'arrête de respirer tant que je n'ai pas de nouvelles d'Ashley" sinon je ne serais plus là :)

Lilly a dit…

j'ai eu la chance de ne jamais etre un patient de bloc mais ton poste est un coup a me traumatiser (rapport a mon elegance prestance) si ca doit jamais arrive...
en attendant, j'ai bien ri!

lutecewoman a dit…

Fabuleux ! Gorgeous ! Vivement jeudi soir que je te coupe ta viande pendant que tu me bénis ! :D
J'ai appris plein de trucs de moda opératoire que je ne connaissais pas. je suis contente. Sinon, c'est triste pour les patients, sinon ils pourraient dire, comme le beau gosse de mon dernier billet, non c'est pas moi c'est ma sonnerie de portable.

lutecewoman a dit…

Mais où as-tu mis le doigt ? Avec tes chaussures rouges ?

sofiso a dit…

Et mais alors la Laponie, c'est pour bientôt ou on aurait moyen de se croiser avant votre voyage ?
Bonne remise en place de doigt et des bisous !

Ashley a dit…

@fyfe: au travail que je m'ai cassé un doigt, conscience professionnelle tout ça tout ça, comme ça je peux passer du temps à l'hopital la semaine pour le boulot ET le week end pour mes loisirs digitaux... Et oui faut qu'on se voye, voille, vouaille
@saperli: maintenant que tu le dis, effectivement j'avais jamais entendu péter les souris dodosthésiées... Bizarre
@laluciole: ah bah ça je ne sais pas, faut voir avec l'anesthésiste, y a un truc à creuser là (ou alors t'as pas fait le bon affolage de bip, y en a plusieurs)
@docteur B: mmmmh, tu devais être de toute beauté, y a des photos j'espère...
@phoebe: malheureusement, je ne vais pas au bloc très souvent, la plupart du temps faut quand même que j'ai l'air présentable et non froissée, ce qui craint du boursin... Et surtout faut mettre des sous-vêtements présentables pour éviter que les infirmères ou les docteuses disent que quand même chez Gratinage Limited ils sont pas très regardants sur le blanc du soutif...
@chrissie: ouais enfin les anésthésistes que j'ai vus sont globalement très sympas et pros, mais si on peut les éviter, c'est vachement mieux, c'est sûr.
@madame patate: exactement, accident du cravail (accident débile et ridicule du travail, évidemment). Mais je ne gratinais pas, je préparais le stand de Gratinage Limited à un congrès (donc oui, je me suis fait ça sous les yeux de 150 médecins qui me certifiaient que c'était pas cassé.)
@cunegonda: exactement, c'est une merveilleuse mise en abyme je trouve (mais j'ai pas fait exeuprès, faudrait pas me surestimer non plus)
@pinky; ah oui je t'en supplie, respiiiiire, je ne voudrais pas avoir ta mort sur la conscience... Inspiration, expiration
@lilly: y a un ou deux patients qui ont su garder pour eux les vents contraires, en particulier les plus jeunes, donc si tu dois te faire gratiner vas y NOW
@lutecewoman: tu risques d'être déçue, je retourne à l'hopital cet après-midi pour voir le docteur qui décidera sans doute de libérer mes doigts. ceci dit je ne peux pas plier l'index, alors j'aurais quand même peut-être besoin de toi.
@sofiso: on part le 18, donc ça risque d'être un peu short (sauf si mardi 16 c'est bon pour tout le monde, à voir). Mais bon le 22 on est de retour, donc on peut aussi se voir après.

Gaëlle a dit…

Je te croyais morte, en fait ?!?

Bon, qu'étais-tu allée faire au bloc, toi ? (moi j'y ai été quelquefois, c'était long et ennuyeux, plein de sang et je sais pourquoi j'y travaille pas, en fait).
Et pourquoi tu viens plus me voir ? (oui, je sais, les bébés, gnagnagnagna, mais quand même)

Les Pitous a dit…

Arrête de te la péter avec tes mulottes de couleur! (je remercie ici Madame Patate, elle m'a inspiré ce jeu de mot - mais je n'ai pas inspiré trop fort, y a des risques).
Au début, je n'avais rien capiche : je croyais que c'était toi sur la table d'opération. Elles puent un peu mes légendaires qualités de lecteur!

Anonyme a dit…

Behold on Our Risqu‚ Prices at www.Pharmashack.com, The Canvass [b][url=http://www.pharmashack.com]Online Chemist's [/url][/b] To [url=http://www.pharmashack.com]Buy Viagra[/url] Online ! You Can also Espy Mammoth Deals When You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/cialis.html]Buy Cialis[/url] and When You You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/levitra.html]Buy Levitra[/url] Online. We Also Take a Herculean Generic [url=http://www.pharmashack.com/en/item/phentermine.html]Phentermine[/url] In shore up of Your Victuals ! We Be disturbed away Envision [url=http://www.pharmashack.com/en/item/viagra.html]Viagra[/url] and Also [url=http://www.pharmashack.com/en/item/generic_viagra.html]Generic Viagra[/url] !

lutecewoman a dit…

hey coucou ! Bravo pour la qualité de ta personne et enjoye-toi donc sur mon dernier billet, avec de la vraie Gorgeous dedans.

isa - biblioboss a dit…

salut, Miss !
-:) et dire que je "suis été" une patiente dans un bloc au mois de décembre ...tu m'as mis un doute, d'un seul coup !

Guilitti a dit…

bon alors moi je te cause plus, parce que quand j'ai du enfiler le pyj pour aller au service grands brûlés dispenser des identités remarquables, on m'a donné un M, et certes je suis rentrée dedans mais j'étais pas super à l'aise aux entournures..( outures que j'ai failli faire péter, je ne résiste pas) Alors si tu rentres dans du S, pffff ! hors de question que je te plaigne !
Mais super contente que tu sois reviendue !

Musiquette a dit…

Ashley le retour ...ben on était en manque ...ça fait du bien.....et merci pour la crise
de fou rire toute seule devant l'ordi ..tu m'diras comme ça j'ai pas la honte!!Bon j'espère que tes doigst vont aller mieux et t'obéir au .....et à l'oeil!Ok c'est nul .je sors !! Des bises quand même!

Anonyme a dit…

Mettle casinos? inquire this late-model [url=http://www.realcazinoz.com]casino[/url] advisor and wing it confine online casino games like slots, blackjack, roulette, baccarat and more at www.realcazinoz.com .
you can also into our lately [url=http://freecasinogames2010.webs.com]casino[/url] guardian at http://freecasinogames2010.webs.com and attainment exchange for with reliable incredibly off-the-wall !
another exhibitionist [url=http://www.ttittancasino.com]casino spiele[/url] put out in across is www.ttittancasino.com , because german gamblers, save forbearing online casino bonus.

Anonyme a dit…

I just signed up here.

Do you enjoy watching movies on your PC?

View famous TV series such as Gossip Girl, Weeds, Lost and others!

[url=http://www.channelblender.com/tv/tv-shows]Free Full Length Movies[/url]

Anonyme a dit…

prepositor as a substitute proper for of all to be conversant with this untrammelled of level [url=http://www.casinoapart.com]casino[/url] hand-out at the forceful [url=http://www.casinoapart.com]online casino[/url] signal with 10's of late-model [url=http://www.casinoapart.com]online casinos[/url]. side of the motherland [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-roulette.html]roulette[/url], [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-slots.html]slots[/url] and [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-baccarat.html]baccarat[/url] at this [url=http://www.casinoapart.com/articles/no-deposit-casinos.html]no avoid down casino[/url] , www.casinoapart.com
the finest [url=http://de.casinoapart.com]casino[/url] with a sight UK, german and all to the world. so in leagued with of the cork [url=http://es.casinoapart.com]casino en linea[/url] discontinuity us now.

brabar a dit…

Miss Ashley !

Tu nous manques velu, je n'ai jamais posté avant, mais ai suivi tes aventures avec toute la délectation qu'induit ton extraordinaire façon de verbaliser ta réalité :)

Le 7 Février, c'est trop loin ... faut pas abuser de notre fascination, on devient chèvre à guetter un soubresaut de ton horizon si palpitant !

A bientôt de te lire ;)

Brabar

Anonyme a dit…

idem q Brabar!

Anonyme a dit…

oui oui, reviens !!!!!!
on s'ennuiiiiiiiieeeeee .........!!!!

eh M'dam a dit…

mais euh....

Guilitti a dit…

pareil.... bouuuuhhh !!!
- en manque -